vendredi 28 novembre 2014

#Test: le babyboomer !

Salut les filles!

Inspirée par une des dernières vidéos de Tartofraise, qui présentait LA manucure tendance aux USA: le babyboomer

Le babyboomer, c'est quoi? et bien c'est ça: 



Autrement dit: une french dégradée fondue, qui donne un effet très classe et naturel, et qui en plus est plutôt facile à réaliser (voir le lien de la vidéo de Tartofraise juste au dessus).

Il vous faudra donc:
- un vernis transparent qui sèche plutôt vite, voire une base,
- un fard à paupière, en poudre libre ou compact,
- un vernis nude beige, rosé, ou blanc comme moi j'ai fait. Il faut dans tous les cas qu'il soit suffisamment transparent pour que l'on voit votre travail en dessous et laisser apparaître le fameux fondu.

J'ai personnellement choisi un fard blanc irisé:



J'ai aussi fait comme sur la vidéo: utilisé un vernis blanc que j'ai tapoté sur le bout de mon ongle pour atténuer la démarcation de mon bord libre, et qu'elle ne se voit pas sous mon dégradé; mais au final cette touche de blanc ressortais limite trop, j'ai eu du mal  à la masquer avec mon fard...

Mais au final, ça donne ça: 








Pas aussi joli que sur le modèle mais bon, j'ai adoré le porter!

Et vous, vous aimez?

dimanche 9 novembre 2014

Un nail art façon "peinture qui dégouline" ultra facile!!!

Bon, c'est vrai que "peinture qui dégouline" ce n'est peut-être pas ultra accrocheur, mais je n'ai rien trouvé d'autre :p

Cependant, je tiens vraiment à insister sur le ultra facile car il y a vraiment besoin de trois fois rien: du vernis et.... du vernis! Donc plus d'excuses pour ne pas se faire de jolis ongles tout décorés :-) et ce que j'aime bien c'est que les possibilités d'assemblage de couleurs sont infinies! donc laissez parler votre créativité et c'est parti!




Dooonc, pour en venir aux faits, voici les deux vernis que j'ai utilisés:
- un rose layette Paris memories, référence B5052, difficile à appliquer car manque de couvrance (il est proche du Kiko 376 utilisé pour le nail art pastel de l'article précédent, mais plus lumineux et moins couvrant),

- un bleu nuit profond pailleté de la marque E.l.f, le Sea escape.





J'ai posé deux couches de rose, en essayant de "boucher" les trous laissés par endroit à cause du manque de couvrance, puis, armée de mon vernis bleu, j'ai d'abord verni le bout de l'ongle, et j'ai ensuite fait quelques traînées, toujours avec le bord de mon pinceau.

Et voilààà c'est fini!! j'ai ajouté un strass sur chaque ongle mais c'est évidemment au goût de chacune :)

Je vous laisse avec les photos du résultat final :) à bientôt!









Un petit zoom sur ce Sea escape :)




Et en prime, une petite mini vidéo pour mieux vous montrer le geste:

video

Tchussss!




dimanche 2 novembre 2014

Me revoilà déjà!

A l'occasion du concours proposé par La Paillette Frondeuse, en collaboration avec la célèbre marque australienne Picture Polish!

Le thème: "Pastel". Un thème pour lequel j'ai donc tout simplement sorti toutes mes couleurs pastels pour et fait mon choix parmi celles qui me parlaient le plus (oui oui, elles m'ont parlé!). 

J'ai donc choisi:



De gauche à droite:
- Monop' make-up Jaune pastel
- Claire's Magical unicorn (à la base c'est plutôt un top coat car peu couvrant, mais je lui ai ajouté quelques gouttes d'un vernis couleur lilas pour l'opacifier)
- Kiko le 376, un rose layette tout mignon
- Nail polish Mad mint, un vernis acheté chez H&M

J'ai décidé de les associé dans un nail art graphique, entièrement réalisé au pinceau, soit celui du vernis, soit un pinceau très fin. J'ai d'abord posé deux bonnes couches de jaune, car il est peu couvrant, puis, au pinceau du vernis rose j'ai délimité une zone en forme de pointe; on peut bien évidemment se servir de scotch pour une plus grande précision, mais comme j'allait recouvrir cette délimitation à la fin, il n'était pas nécessaire d'avoir des lignes parfaites ;) (et puis c'est moins long comme ça!).
 Ensuite j'ai déposé quelques gouttes du vert menthe sur ma palette improvisée (du papier d'aluminium), et avec mon pinceau très fin, que j'ai trempé régulièrement dans mon dissolvant, pour contrer un peu le fait que le vernis sèche très vite, j'ai tracé mes petits zigzag.
Enfin, de la même manière, j'ai tracé mes lignes au violet pailleté; une bonne couche de top coat, et le tour est joué! :)



A bientôt!

samedi 1 novembre 2014

Déco 3D: deuxième essai!

Bonjour bonjour!

Il paraît que c'est Halloween? et comme je n'ai pas eu envie de taper dans les traditionnelles déco thématiques, j'ai plutôt misé sur les bonnes couleurs, que j'ai associées pour tenter un nail art classe et élégant (enfin ça, c'était le but recherché, maintenant je dois reconnaître qu'il y a de la marge hihi). 

Donc nous voilà avec un vernis noir, Fashion make up, sur lequel j'ai déposé quelques paillettes dorées du kit de paillettes de chez Claire's. J'ai trop coaté le tout, comme ça c'est fait, puis j'ai sorti mon matériel pour m'attaquer à la déco 3D:

- pinceau à résine Roubloff taille 3
- résine acrylique orange (heu je ne sais plus quelle marque, mais achetée en ligne sur Nail art boutique)
- liquide monomer 
- petit récipient en verre pour le monomer

Alors j'avais déjà tenté la résine, mais là après avoir revu des vidéos de tuto de déco 3D à la résine (notamment le tuto rose lunaire de Tartofraises ou les fleurs de Bibulle), j'ai eu envie de retenter pour l'occasion, et d'essayer de faire une rose. Et c'est la que ça se corse ^^

Ca demande une certaine pratique en fait, car il faut apprendre à manipuler cette matière: ne pas mettre trop de monomer pour que ça ne soit pas trop liquide/flasque, mais si je n'en mets pas assez je n'arrive pas à récupérer une jolie boule de résine sur la pointe de mon pinceau... bref. Au final je me retrouve avec des roses aux pétales un peu flasques et ramollo et donc une structure finale pas aussi jolie que je l'aurais voulue.

--> Conclusion: dans mon cas, je pense qu'il faut que je n'essuie pas trop mon pinceau pour ne pas perdre trop de monomer, et ainsi avoir une belle boule de résine, puis la poser sur l'ongle, et attendre vraiment quelques bonnes secondes qu'elle se mattifie (signe qu'elle commence à pouvoir être travailler) mais sans me précipiter, car je pense que là elle était encore trop fluide pour être travaillée, d'où le phénomène de flasquisation (bon ok je l'ai inventé celui-là). Mais c'est en faisant des erreurs qu'on apprend!


Allez, assez de blabla, quelques photos tout de même!